Bribes de réflexions...

La naissance de l'agriculture, il y a quelque 12000 ans de cela, a peu à peu transformé les chasseurs-cueilleurs que nous étions, en cultivateurs et transformateurs de la nature. Avec à la clé, d'abord et avant tout, une amélioration des conditions de vie et de confort, ou bien une destruction des milieux naturels et une profonde déconnexion d'avec la nature? Question de point de vue... L'idée n'est pas de trancher cette épineuse question, mais de ne pas oublier d'où nous venons.

 

Car 12000 ans, à l'échelle de l'humanité, c'était hier! Or, les plantes sauvages semblent avoir été totalement oubliées dans notre développement à tout crin. Bien dommage, lorsque l'on sait les richesses nutritionnelles qu'elles recèlent, infiniment plus grandes que celles de nos plantes cultivées. Avec la crise du Covid, la santé se voit placée au cœur de nos quotidiens. Et l'alimentation étant la première médecine, il serait bienvenu de se réapproprier nos savoirs ancestraux. Nous avons tout à y gagner!